Accueil ::> Actualités ::> Florilège de citations à déguster

Florilège de citations à déguster

mercredi 2 janvier 2019, par Hervé Jeanney.

« Écrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit. »
Marguerite Duras

« La magie des livres est une drogue, un sortilège, une échappatoire aussi puissante, aussi envoûtante que le Pays imaginaire de Peter Pan »
Tatiana de Rosnay

« Le bruit fait peu de bien, le bien fait peu de bruit »
Saint François de Sales

« J’étais furieux de ne pas avoir de souliers ; alors j’ai rencontré un homme qui n’avait pas de pieds, et je me suis trouvé content de mon sort »
Proverbe chinois

« La vie réelle se porte mieux si on lui donne ses justes vacances d’irréalité »
Gaston Bachelard, L’eau et les rêves

« L’amour est une fumée faite de la vapeur des soupirs »
Romeo et Juliet, William Shakespeare

« Reading is the inhale, writing is the exhale »
Justine Musk

« Alors Trotro c’était bon la cantine ? demande Maman. Je ne sais plus, dit Trotro. Mais j’ai trop rigolé ».
Bénédicte Guettier

« Pour l’homme courageux, chance et malchance sont comme sa main droite et sa main gauche. Il tire partie de l’une comme de l’autre »
Catherine de Sienne

« Savoir, penser, rêver. Tout est là » Victor Hugo

« There’s no point in being grown up if you can’t be childish sometimes… »
The Doctor

« Le bonheur suppose que l’on refuse de voir le monde tel qu’il est »
Eric-Emmanuel Schmitt

« Si on se laisse aller au désespoir, on finit mangé par les rêves qu’on a vécu de travers »
Didier Van Cauwelaert, Un aller simple

« Hard work beats talent when talent fails to work hard »
Kevin Durant

« Le seul véritable commentaire d’un morceau de musique est un autre morceau de musique »
Igor Stravinsky

« Tous les hommes sont faits du même limon mais pas du même souffle »
Raïssa Maritain

« Il est important que les étudiants apportent un regard neuf et irrévérencieux sur
les études ; ils ne doivent pas vénérer le savoir mais le remettre en question »
Jacob Chanowski

« Au bout du petit matin, cette ville plate – étalée... »
Aimé Césaire, Cahier d’un retour au pays natal

« La littérature ne permet pas de marcher, mais elle permet de respirer.
Roland Barthes, Qu’est ce que la critique ? »

« Peu importe que le chemin soit long, il ne sert à rien de se fixer une limite, l’essentiel étant de savoir que l’on va dans la bonne direction »
Matthieu Ricard

« A vingt ans, tout est sérieux, même ce qui est léger »
Pierre-Jules Stahl, Le voyage d’un étudiant

« Tout escouvillon trouve son brayon »
Antonine Maillet, Pélagie la Charette

« Quand vous sondez les ténèbres, lentement elles s’immiscent en vous »
Ghislain Gilberti, Le Festin du serpent

« It is the calm and silent waters that drown you »
Edwige Danticat, Breath, Eyes, Memory

« Le monde est un grand bal où chacun est masqué »
Luc de Clapiers, Marquis de Vauvenargues

« Si la nuit est noire c’est pour que rien ne puisse nous distraire de nos cauchemars »
Bill Watterson, Calvin & Hobbes

« Quand en novembre tu entends la grive chanter, rentre à la maison t’abriter et ton bois pour te chauffer »
Dicton

« Nobody cares how much you know, until they know how much you care »
Theodore Roosevelt

« Il faut imaginer Sisyphe heureux »
Le mythe de Sisyphe, Albert Camus

« J’ai presque le monde entier contre moi. Les hommes, parce que j’exige l’émancipation de la femme ; les propriétaires, parce que j’exige l’émancipation des salariés »
Flora Tristan

« La déshumanisation de l’homme commence par sa déculturation »
Les déshérités ou l’urgence de transmettre, François-Xavier Bellamy

« Ce qui est bon, ce n’est pas de vivre, c’est de bien vivre. Ne nous inquiétons pas si nous vivrons longtemps, mais faisons en sorte de vivre pleinement notre vie, de vivre bien. »
Ambroise Rendu, Traité de morale (1834)